arrow-circle arrow-down-basicarrow-down arrow-left-small arrow-left arrow-right-small arrow-right arrow-up arrow closefacebooklinkedinsearch twittervideo-icon

Engagements stratégiques du Hub régional de l’ESA au Burundi : Rôle des gouvernements locaux dans la prévention de l’extrémisme, de la haine et de la polarisation

Date de publication :
19/04/2023
Type de contenu :
Partager :

— 3 minutes temps de lecture

Les 17 et 18 avril 2023, dans le cadre de ses activités de sensibilisation auprès des collectivités locales et d’autres acteurs clés en Afrique de l’Est et en Afrique australe (AES), le Conseil de l’Union européenne (CE) a organisé une conférence sur le thème de l’Afrique de l’Est. Villes fortes Le centre régional de l’ESA, qui est hébergé par la Association des collectivités locales d’Afrique de l’Est (EALGA), a rencontré des représentants d’une série d’institutions gouvernementales nationales et locales à Bujumbura, au Burundi, et a organisé une table ronde sur les thèmes suivants Le rôle des gouvernements locaux dans la prévention et la réponse à l’extrémisme, à la haine et à la polarisation. Financé par l’Union européenne (UE) sous les auspices de STRIVE Cities, il a rassemblé plus de 20 dirigeants municipaux, y compris des bourgmestres et des administrateurs locaux, de douze communes du Burundi, dont Bukemba, Gitega, Kayanza, Makamba, Mukaza, Muramya, Muyinga, Ngozi, Nyabihanga, Rumonge, Rutana et Ruyigi. Des représentants de l’Association des communes du Burundi (ACO Burundi) étaient également présents.

Cette table ronde était la première à réunir les dirigeants des villes du Burundi sur le thème de la prévention de la haine, de la polarisation et de l’extrémisme violent. Il fait partie d’une série d’engagements de ce type que le Hub régional organise dans toute l’ESA pour identifier les besoins des villes et les opportunités de collaboration avec et entre les gouvernements locaux, dans le cadre de sa mission visant à renforcer la prévention menée par les villes et le leadership des maires contre la haine, la polarisation et l’extrémisme. Il s’appuie sur l’atelier inaugural du Hub régional, qui s’est tenu au Kenya en octobre 2022 et a rassemblé plus de 60 représentants de toute l’ESA pour présenter le Hub régional, son mandat et ses piliers.

Tout au long du programme, les responsables municipaux ont reconnu l’importance de placer la prévention au cœur du programme de développement de leur ville, en particulier dans le contexte de l’histoire du pays en matière de violence interethnique. Le président de l’ACO Burundi a souligné l’importance de soutenir les villes burundaises avec des outils pour le faire, identifiant Strong Cities comme une plate-forme importante pour donner aux villes burundaises l’opportunité “d’apprendre mais aussi de partager notre expérience avec d’autres pays de toute la région”.

Les thèmes suivants sont ressortis des discussions du panel et des séances en petits groupes qui ont eu lieu :

  1. Leadership des maires : Les maires et autres administrateurs municipaux du Burundi sont à l’origine de politiques et de programmes qui favorisent l’inclusion et reconnaissent le rôle des gouvernements locaux dans la prévention des conflits. Cependant, si les dirigeants locaux comprennent bien l’impact de la haine et de l’extrémisme, en particulier dans le contexte de l’histoire de la violence interethnique au Burundi, le rôle concret des maires dans la prévention et la réponse à la violence motivée par la haine et l’extrémisme n’est pas très connu.
Le contenu de ce site a été traduit automatiquement à l’aide de WPML. Pour signaler des erreurs, envoyez-nous un email.