arrow-circle arrow-down-basicarrow-down arrow-left-small arrow-left arrow-right-small arrow-right arrow-up arrow closefacebooklinkedinsearch twittervideo-icon

Une mise à jour de Young Cities Kenya : 2021

Date de publication :
15/04/2021
Type de contenu :
Partager :

— 5 minutes temps de lecture

Ci-dessus : L’exposition de Mombasa a eu lieu le 11 mars de cette année.

Jasmeet Sahotay,
Coordinateur de projet, YouthCAN et Young Cities


Depuis 2018, Young Cities s’efforce de soutenir le leadership des jeunes en matière de P/CVE sur la côte kényane, et même la pandémie n’a pas pu empêcher nos jeunes militants de promouvoir la paix, la participation et l’unité au sein de leurs communautés. En février 2020, notre équipe Young Cities a organisé le troisième laboratoire d’innovation pour la jeunesse kenyane. Ils ont travaillé avec trois nouveaux groupes de jeunes de Kwale et de Mombasa, les formant ensemble pour encourager la collaboration entre les comtés, et les soutenant tout au long de l’année dernière pour développer et mettre en œuvre leurs projets en toute sécurité et de manière durable. En outre, au cours de l’année écoulée, Young Cities a soutenu deux de ses équipes d'”ambassadeurs” – des groupes qui ont achevé le programme avec succès – en leur accordant un financement et un soutien supplémentaires afin qu’ils puissent poursuivre leurs projets réussis et amplifier l’impact de leurs campagnes.

En mars 2021, Young Cities a eu l’occasion de présenter les incroyables réalisations de ces cinq équipes et de donner le coup d’envoi du nouveau cycle de renforcement des capacités à Kwale et à Mombasa. Dans chaque cas, les réunions ont été adaptées pour respecter toutes les restrictions de la directive COVID-19 et pour minimiser le risque d’exposition.

L'équipe Alpha et Omega célèbre la conclusion réussie de l'un de ses ateliers visant à encourager l'engagement civique des jeunes.Ci-dessus : La directrice de la résilience du gouvernement du comté de Mombasa, Munira Hamisi, prononçant son discours d’ouverture lors de l’exposition de Mombasa.


Les 11 et 15 mars, Young Cities a organisé des manifestations à Mombasa et Kwale respectivement, afin que les jeunes puissent présenter leurs projets à leurs gouvernements locaux et nationaux. Ces événements ont été organisés en collaboration avec notre partenaire local, Human Rights Agenda (HURIA), et les autorités municipales des deux villes. Ces trois partenaires ont joué un rôle essentiel dans la réussite de Young Cities au cours des trois dernières années et ont été une source de soutien inestimable pour les groupes de jeunes. Ces événements ont été couverts par les médias nationaux et locaux, avec la participation de 17 journalistes.

Dans les semaines qui ont suivi, l’équipe de Young Cities a rencontré individuellement trois nouveaux groupes de jeunes et trois équipes d’ambassadeurs afin de leur proposer une formation personnalisée et un soutien pour développer ou renforcer les plans de projet. Ces six nouveaux projets menés par des jeunes seront lancés dans les 6 à 8 mois à venir, en tenant compte de toutes les restrictions et précautions prévues par COVID-19.

Nouvelles campagnes 2020-21

Kigoda Pwani a encouragé la participation égale et représentative des jeunes aux opportunités de développement communautaire dans le sous-comté de Mvita, à Mombasa. Préoccupée par les obstacles que rencontrent certains jeunes pour identifier les opportunités et y accéder, Kigoda Pwani a mené des recherches pour comprendre l’expérience des jeunes et développer une campagne de sensibilisation, à la fois sur les médias sociaux et dans l’ensemble de la communauté. Leur campagne a touché plus de 110 000 personnes et ils ont rédigé un bref rapport de recherche.

Alpha Omega s’est efforcé d’accroître la participation des jeunes aux forums locaux de participation publique dans le sous-comté de Jomvu, à Mombasa. L’équipe a interrogé 120 jeunes de Jomvu sur leur participation et les obstacles qu’ils rencontrent, y compris les lacunes critiques en matière de connaissances. L’équipe a ensuite mis en œuvre cette recherche et organisé trois ateliers avec 60 jeunes au total pour renforcer leurs connaissances et encourager leur participation.

L'équipe Alpha et Omega célèbre la conclusion réussie de l'un de ses ateliers visant à encourager l'engagement civique des jeunes.Ci-dessus : L’équipe Alpha et Omega célèbre la conclusion réussie de l’un de ses ateliers visant à encourager l’engagement civique des jeunes.


Image

Ci-dessus : Un membre du réseau DERIN pour la paix participe à l’animation d’un atelier sur la sensibilisation aux opportunités.

Subventions aux ambassadeurs 2020-21

Le réseau de paix DERIN a sensibilisé les jeunes à la dévolution et les a formés au processus et aux possibilités qu’il offre à Kwale. Le projet a été développé lors d’un laboratoire d’innovation pour les jeunes de Young Cities en février 2019 et a reçu deux cycles de financement pour la livraison dans quatre endroits à Kubo South et deux endroits dans les quartiers de Pongwe Kikoneni. Pour préparer leurs ateliers et s’assurer que leur formation était basée sur la recherche, l’équipe a mené une enquête auprès de 250 jeunes de la région et a organisé des groupes de discussion avec 25 jeunes. Au total, ils ont organisé six ateliers avec 150 jeunes pour lever les obstacles à leur participation. Ils ont également mené une campagne parallèle sur Facebook afin d’accroître la connaissance et la sensibilisation au processus de transfert de compétences auprès d’un public plus large.

Et si ? est une campagne éducative qui a été diffusée sur les médias sociaux en 2018-2019 et qui a été adaptée pour des sessions de formation hors ligne grâce à la subvention Ambassadeur en 2020-2021. À la suite du premier laboratoire d’innovation des jeunes villes kényanes en novembre 2018, l’équipe a rédigé et produit un document soulignant la responsabilité des différents membres de la communauté dans la protection des jeunes contre le recrutement par les gangs – y compris les amis, les enseignants et les parents. En 2020, ils ont utilisé ces vidéos comme ressource de formation de base pour organiser quatre ateliers – deux avec des mères et deux avec des jeunes dans le sous-comté de Mvita, à Mombasa. Les ateliers ont abordé les éléments clés de la prévention des gangs et les endroits où ils peuvent trouver de l’aide.

ImageCi-dessus : La campagne “Et si ?” a invité les mères à participer à ses formations.

Qu’en est-il du Kenya en 2021 ?

Nous sommes ravis d’annoncer qu’en 2021, Young Cities se lancera dans le comté de Nakuru, en collaboration avec le gouvernement du comté et jusqu’à six nouvelles équipes de campagne. Depuis notre laboratoire d’innovation pour la jeunesse à Mombasa le mois dernier, nous soutenons actuellement le développement de trois nouvelles campagnes axées sur la lutte contre la désinformation et la sensibilisation à la participation civique. Nous lançons également trois nouvelles bourses d’ambassadeurs qui amplifieront certaines des campagnes de l’année dernière, notamment Kigoda Pwani. Nous publierons également bientôt les résultats d’une étude d’un an sur la désinformation liée au COVID-19 au Kenya, et nous sommes impatients de partager avec vous d’autres informations sur nos activités au Kenya.

Le contenu de ce site a été traduit automatiquement à l’aide de WPML. Pour signaler des erreurs, envoyez-nous un email.