arrow-circle arrow-down-basicarrow-down arrow-left-small arrow-left arrow-right-small arrow-right arrow-up arrow closefacebooklinkedinsearch twittervideo-icon

Pourquoi les réseaux locaux sont essentiels pour prévenir l’extrémisme et la haine

Dernière mise à jour :
26/04/2024
Date de publication :
05/01/2023
Type de contenu :

Les villes sont de plus en plus en première ligne des efforts mondiaux visant à prévenir la violence extrémiste et motivée par la haine. Elles possèdent également des avantages par rapport aux gouvernements nationaux qui les rendent particulièrement aptes à identifier et à répondre à ces problèmes et, en fin de compte, à renforcer la résilience de la communauté pour contrer ces menaces. Pour répondre aux défis de la haine et de l’extrémisme, les villes doivent s’appuyer sur leurs services locaux, leur expérience et leurs relations de confiance pour mobiliser une réponse multisectorielle dirigée par la ville.

Ce document d’information reflète le travail du RCS pour établir et rendre opérationnels les réseaux locaux de prévention dans les villes de Macédoine du Nord, du Kenya, de Jordanie et du Liban. Il présente dix leçons tirées de l’expérience, qui peuvent servir de base aux efforts visant à déployer des approches multipartites similaires en matière de prévention dans les villes membres du RCS et au-delà. Ces enseignements sont particulièrement importants à l’heure où les autorités locales cherchent à développer des approches innovantes et intégrées pour prévenir les différentes formes de violence et faire face à un paysage de menaces de plus en plus hybrides où la généralisation de la haine, de la désinformation, des complots et de l’extrémisme menacent les valeurs et les institutions démocratiques.

Téléchargements

Télécharger le rapport
Le contenu de ce site a été traduit automatiquement à l’aide de WPML. Pour signaler des erreurs, envoyez-nous un email.