arrow-circle arrow-down-basicarrow-down arrow-left-small arrow-left arrow-right-small arrow-right arrow-up arrow closefacebooklinkedinsearch twittervideo-icon

Lancement virtuel du centre régional pour les Balkans occidentaux

— 6 minutes temps de lecture

Strong Cities a lancé son nouveau centre régional pour les Balkans occidentaux en organisant une série de tables rondes en ligne avec des représentants des gouvernements locaux et nationaux, de la société civile et des acteurs multilatéraux, afin de mieux comprendre les besoins des villes en matière de prévention de l’extrémisme et de la haine, et d’y répondre.

Début novembre, Strong Cities a organisé quatre tables rondes virtuelles – en anglais, albanais, BCSM (bosniaque, croate, serbe et monténégrin) et macédonien – pour lancer officiellement le nouveau centre régional du réseau pour les Balkans occidentaux. Les tables rondes ont rassemblé plus de 60 fonctionnaires municipaux, dont 15 maires et maires adjoints, des praticiens de la société civile et des représentants de la communauté internationale.

Ces événements ont permis à l’unité de gestion “Villes fortes” de partager sa vision du centre régional et aux fonctionnaires et praticiens locaux de donner leur avis sur la manière dont le centre peut répondre au mieux aux défis, aux besoins, aux réalités et aux dynamiques locales, et sur les questions thématiques sur lesquelles le centre devrait se concentrer. Les discussions ont principalement porté sur l’amélioration de la coopération nationale-locale, la mise en place de cadres multipartites efficaces et l’encouragement d’un engagement plus significatif entre les gouvernements locaux et les jeunes afin d’aboutir à une plus grande participation civique des jeunes.

Coopération nationale et locale

Les participants ont souligné le rôle négligé des villes dans la prévention de la violence, en insistant sur la nécessité d’adopter des approches plus ascendantes. Ils ont qualifié ce manque d’implication des villes dans les cadres nationaux de prévention d’occasion manquée pour les municipalités d’apporter leur vision unique des problèmes au niveau communautaire et de la manière dont les menaces globales et interdépendantes se manifestent au niveau local. Les discussions ont porté sur la nécessité d’impliquer les villes dans l’élaboration et la mise à jour des cadres nationaux de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent dans les Balkans occidentaux, ainsi que sur la nécessité d’allouer davantage de ressources aux activités menées par les villes pour soutenir la mise en œuvre de ces cadres. Le centre régional des Balkans occidentaux contribuera à faciliter la coopération nationale et locale et à combler cette lacune.

Coopération multipartite

Tirant les leçons du succès des modèles de prévention multipartites développés et mis en œuvre par les municipalités de Kumanovo et de Čair, en Macédoine du Nord, avec le soutien de Strong Cities, les participants ont souligné l’importance de cadres de coordination structurés au niveau municipal qui impliquent les institutions locales et les parties prenantes locales concernées de diverses disciplines afin de garantir une réponse globale de l’ensemble de la société. Les représentants de la municipalité de Kumanovo ont notamment souligné le rôle important joué par leur équipe d’action communautaire dans la compréhension des menaces locales et la création d’un front uni pour y faire face. Catalyser et renforcer des modèles de prévention locaux similaires dans toute la région sont des priorités absolues pour le centre régional.

Engagement des jeunes

Les participants ont reconnu que l’engagement et l’autonomisation des jeunes étaient des éléments clés pour renforcer la résilience des communautés face à la violence extrémiste et motivée par la haine. Ils étaient particulièrement désireux d’en savoir plus sur le pilier jeunesse du réseau, Jeunes Villes, et notamment sur les bonnes pratiques et les enseignements tirés de ce travail. Le maire de la municipalité de Čair a évoqué le rôle important joué par Jeunes Villes pour faire entendre la voix des jeunes et aider la municipalité à mieux travailler avec eux. Des représentants de la municipalité de Tuzla, en Bosnie-Herzégovine, ont également partagé leurs points de vue sur la création de leur conseil de la jeunesse et sur l’importance de systématiser les points de vue des jeunes dans la prise de décision. La discussion a renforcé la mission de Strong Cities de reconnaître et d’amplifier les voix des jeunes et de créer des institutions inclusives qui servent les populations de jeunes afin de renforcer la confiance entre les jeunes et le gouvernement, d’inciter les jeunes à devenir des partenaires de la prévention et de réduire la radicalisation des jeunes qui peut conduire à la violence.

Synergies

Pour garantir un engagement pertinent et efficace, le centre régional pour les Balkans occidentaux s’appuiera également sur les initiatives et réseaux locaux existants, multilatéraux et dirigés par la société civile. Cela permettra au Hub d’impliquer les acteurs de la ville dans d’importantes initiatives nationales et régionales visant à prévenir et à contrer la haine, l’extrémisme et la polarisation, en contribuant à combler les lacunes existantes et à identifier les synergies potentielles. A cet égard, le Hub régional continuera à apprécier la participation active des représentants de l’OSCE, de l’OIM, du RCC, du GCERF et du NDI lors des tables rondes virtuelles et se réjouit de travailler en partenariat avec eux sur la localisation des efforts de prévention de la violence. Elle se réjouit également d’entamer un dialogue avec la communauté internationale des donateurs et les gouvernements nationaux pour souligner le besoin pressant d’un soutien et d’un financement accrus au niveau local afin de garantir la durabilité des efforts et des résultats à long terme.

Prochaines étapes

Les tables rondes virtuelles de lancement ont été les premières d’une série de mesures prises par le Hub régional de Strong Cities Western Balkans pour catalyser les efforts menés par les villes en matière de prévention et de réponse à l’environnement volatile et intégré des menaces dans la région.

Le Hub rendra opérationnelles ses fonctions clés afin de s’assurer qu’il peut servir de manière cohérente les unités intéressées de l’autonomie locale dans la région. Pour éclairer son approche, il se concentrera dans un premier temps sur la réalisation d’une évaluation et d’une cartographie des besoins des villes, qui décrira l’état d’avancement et les principaux défis dans les Balkans occidentaux, conformément aux priorités du Hub. Le Hub régional, de par sa conception, tire son mandat des besoins des villes membres de la région, et cette cartographie permettra d’établir un programme d’avenir avec des priorités et des thèmes concrets qui sont les plus pertinents pour ses villes et ses partenaires.

L’équipe du Hub mettra également en place un service d’assistance destiné à aider les villes à comprendre le paysage des menaces, les acteurs régionaux, nationaux et locaux concernés, et à leur présenter les politiques, programmes et structures existants que les villes ont créés ou mis à profit pour relever les défis locaux. Il leur présentera également des modèles et des bonnes pratiques défendus par des villes et des partenaires locaux à travers le Réseau des villes fortes et au-delà.

Par la suite, le Hub diffusera un formulaire de demande d’accès aux ressources du Fonds de soutien technique pour les villes. Le fonds est conçu pour apporter un soutien financier aux municipalités pour de petites initiatives ayant un impact important. Ils seront conçus et mis en œuvre en collaboration avec le centre régional et en fonction des besoins de la municipalité et des priorités stratégiques de Strong Cities.

Enfin, le Hub régional réunira des villes et des partenaires sélectionnés lors d’un atelier inaugural à Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine, en février 2023, où il facilitera des discussions approfondies sur les besoins des villes et les moyens par lesquels le Hub régional peut soutenir et amplifier au mieux les efforts de prévention de la violence menés par les villes, tout en respectant le principe fondamental de “Ne pas nuire”.

Le contenu de ce site a été traduit automatiquement à l’aide de WPML. Pour signaler des erreurs, envoyez-nous un email.